21 Janvier 2013

Du gypse sur Mars

Grâce aux récentes analyses de l'instrument franco-américain ChemCam, réalisées avec la participation des laboratoires de planétologie de Toulouse et Nantes notamment, le rover Curiosity arpente en ce moment sur Mars une zone faite de sédiments et traversée par des filons clairs épais de quelques millimètres pour procéder aux premiers forages.

ChemCam focalise un laser sur la roche ce qui la volatilise et permet d'analyser sa composition chimique élémentaire. En parallèle, une caméra prend une image pour déterminer le point de contact du laser. Les spectres obtenus par ChemCam sur les filons sont très différents des compositions martiennes habituelles (basaltiques) et montrent une composition de sulfates de calcium, dont le minéral le plus typique est le gypse.

Or sur Terre le gypse est fréquent sous la forme de veines et se forme par circulation de fluides et précipitation dans les fractures du sous-sol. Cette découverte de ChemCam serait la première preuve minéralogique de la présence d'eau trouvée par le rover sur le site de Gale crater. En l'occurrence il s'agit d'eau dans le sous-sol lors d'épisodes aqueux passés. Cette découverte a fortement influencé la décision du projet de procéder au premier forage dans cette unité parcourue de veines de gypse.

Du gypse sur Mars
Les veines riches en sulfate vues sur Mars par le rover Curiosity ont une certaine similitude avec celles présentes sur Terre. Crédit : NASA / JPL

Contacts

Publié dans : 
Pour les cibles : 
A propos de :