19 Avril 2013

Campagne d'alitement volontaire : épisode 2

Mise à jour : 19/04/2013
Suite de la campagne de novembre 2012, une nouvelle campagne d’alitement volontaire (bedrest) a débuté le 7 avril à la Clinique Spatiale du MEDES à Toulouse et se terminera le 19 mai.

Simuler l'impesanteur

La clinique spatiale est un centre d'expérimentations biomédicales qui mène des recherches physiologiques notamment pour préparer les missions spatiales : simulation de l'impesanteur, des effets du confinement, études sur le sommeil, recherches pharmacologiques et évaluations de dispositifs biomédicaux...

Au cours d’un vol spatial, diverses modifications physiologiques interviennent :

  • un déconditionnement cardiovasculaire qui se traduit par une hypotension artérielle orthostatique et une diminution de la capacité à l'effort physique.
  • l’inactivité induit une atrophie des muscles des membres inférieurs et para-vertébraux impliqués dans le maintien de la posture et la locomotion.
  • l’adaptation métabolique à l’inactivité musculaire provoque une diminution de la dépense et des besoins énergétiques.
  • les modifications au niveau osseux se caractérisent par une diminution de la densité osseuse.

L'alitement volontaire a des effets similaires à l'absence de pesanteur. Les campagnes d'alitement volontaires visent à tester les méthodes susceptibles d'atténuer ces effets indésirables sur le corps humain et à préparer les astronautes à leur retour sur Terre.

L'efficacité partielle des contremesures habituelles

Des moyens préventifs, aussi appelés contremesures, sont utilisés pour lutter contre ces effets délétères de l'exposition à l'environnement spatial et préparer le retour au sol des astronautes.

Les contremesures habituelles sont essentiellement fondées sur l’exercice physique pour les muscles et les os, ou sur le système appelé « Lower Body Negative Pressure » ou LBNP pour le système cardiovasculaire. Le LBNP est un caisson dans lequel est appliquée une pression négative sur la partie inférieure du corps de façon à induire une stimulation cardiovasculaire comparable à celle induite par le passage de la position couchée à la position debout.

Néanmoins, ces contremesures n’ont qu’une efficacité partielle, probablement parce qu’elles n’intéressent qu’un système physiologique à la fois.

Deux contremesures supplémentaires

C’est pourquoi, la priorité a été donnée dans cette série de campagnes à deux contremesures supplémentaires :

  • l’exercice sur plateforme vibrante
  • la nutrition

L’idée est de proposer une supplémentation en protéines de petit lait, souvent utilisée par les culturistes pour développer leurs muscles, afin de potentialiser l’effet de l’exercice physique sur la masse musculaire et osseuse, la force et la sensibilité à l’insuline.

Le programme d’exercice physique choisi doit être efficace sans toutefois être optimal de façon à ne pas supplanter et ainsi masquer l’effet de la contremesure nutritionnelle.

105 jours d'hospitalisation pour les 12 volontaires persévérants

Les volontaires de novembre 2012 se sont donc retrouvés pour la poursuite de l’expérience. Comme précédemment, ils sont répartis en 3 groupes de 4 : un groupe de contrôle, un groupe exercice physique sur plateforme vibrante et un groupe exercice physique sur plateforme vibrante plus supplémentation nutritionnelle.

Mais pour varier les plaisirs, les volontaires ont été affectés à un groupe différent de la première fois. Ils seront ainsi inclus tour à tour dans chacun des groupes.

L’étude comporte trois campagnes de 35 jours chacune, séparées de 4 mois. Chacune des périodes se déroule comme suit :

  • 7 jours avant la période d’alitement pour les mesures de base [arrivée à J-8],
  • 21 jours d’alitement avec les pieds surélevés de 6° (les pieds du lit sont relevés de 17 cm),
  • 7 jours après la période d’alitement pour les mesures post alitement et la récupération.
  • 2 visites de suivi d’un jour chacune, 7 jours (R+14) et 21 jours (R+28) après la fin de chaque campagne.

La nourriture est entièrement calibrée : chaque aliment est pesé, la composition énergétique connue, et ajustée en fonction de chaque sujet et des exercices faits dans la journée.

Un médecin est présent sur le site en permanence. Les principaux systèmes suivis sont : le système cardiovasculaire (micro et macro circulation), la composition corporelle, le système musculaire, le système osseux et la coagulation sanguine.

Les sujets ont accès à internet, la télévision, le téléphone mais ne reçoivent pas de visite de leur entourage.

Après 4 mois d'un repos bien mérité, nos volontaires reviendront à nouveau pour la 3ème série de la campagne.

Contacts

 

Voir aussi

Pour les cibles : 
A propos de :