4 Juillet 2013

Le Conseil d’administration du CNES approuve la participation française à Euclid

Réuni le jeudi 4 juillet 2013, le Conseil d'administration du CNES a approuvé l'engagement de la contribution française à Euclid.

Cette mission scientifique de l'Agence spatiale européenne (ESA), qui doit être lancée en 2020, est très attendue par les scientifiques français. Son objectif est de déterminer l'origine de l'accélération de l'expansion de l'univers et la nature de la mystérieuse énergie sombre.

Avec ses deux instruments, un imageur visible (VIS) et un spectro-imageur (NISP), Euclid va explorer le ciel extragalactique profond pendant 6 ans, afin de reconstituer l'histoire de la formation et de l'expansion des structures cosmiques de l'Univers.

Grâce aux données recueillies via l'analyse de la forme de 1,5 milliard de galaxies et des distances précises pour plus de 50 millions d'entre elles, les scientifiques pourront déduire la nature profonde de l'énergie sombre et décrire la phase d'expansion de l'univers afin d'appréhender son devenir.

EUCLID fait partie du programme Cosmic-Vision 2015-2025, qui est le cycle de planification à long terme des missions de l'ESA dédiées aux sciences de l'Univers.

La France est fortement impliquée dans le projet, avec le soutien du CNES, du CNRS (INSU et IN2P3) et du CEA (IRFU), puisqu'elle a la direction scientifique du consortium EUCLID, fournit l'instrument NISP, une partie de l'instrument VIS, et l'ingénierie système et la direction scientifique du segment sol scientifique, ainsi qu'un centre de calcul de grande puissance et plusieurs logiciels scientifiques.

Fabienne Casoli, responsable du programme Sciences de l'Univers, Microgravité et Exploration au CNES, se réjouit : "avec cette décision, se concrétise l'engagement de la France et du CNES dans cette mission du programme Cosmic Vision de l'ESA. Euclid doit répondre à des questions scientifiques de première importance. Les chercheurs français sont en première ligne dans ce projet, et le CNES leur apporte son concours et son expertise pour la réalisation d'instruments ambitieux et innovants ainsi que pour la préparation de l'analyse des données".

Contacts

  • Responsable de la thématique astronomie et astrophysique au CNES : Olivier La Marle

 

Publié dans : 
Pour les cibles :