27 Juin 2011

2008 : IASI identifie une trentaine de sources d’ammoniac

Les émissions globales d’ammoniac (NH3) ont plus que doublé depuis l’époque pré-industrielle.
Carte des sources d'ammoniac en Europe

50 ans de résultats scientifiques

2008 : IASI identifie une trentaine de sources d’ammoniac.

L'ammoniac est un polluant qui affecte la qualité de l’air, il émane principalement de l'usage des fertilisants agricoles et de l'intensification des pratiques d'élevage mais c’est un composé dont les sources sont difficiles à identifier.

Le signal d’absorption de l’ammoniac est extrêmement faible : une fois émis, l'ammoniac reste peu de temps dans l'atmosphère. Les cadastres d'émission sont donc peu précis et la surveillance globale et systématique de ce composé est délicate. La cascade d’effets environnementaux est cependant impressionnante : des concentrations élevées d'ammoniac affectent localement la faune, la flore et la qualité de l'air.

IASI est un instrument développé par le CNES et embarqué sur les plate-formes opérationnelles METOP d'EUMETSAT pour améliorer les prévisions météorologiques par des mesures précises de la vapeur d’eau et de la température atmosphérique.

Bien qu’il n’ait pas été initialement prévu pour cette utilisation, IASI a identifié en 2008 une trentaine de sources majeures d'ammoniac dans l'atmosphère terrestre et mis en évidence la sous-estimation globale des sources d'ammoniac dans plusieurs régions du monde.

Les chercheurs du LATMOS-IPSL (CNRS/UPMC/UVSQ) en collaboration avec des chercheurs belges de l’Université Libre de Bruxelles, ont mis au point une méthode pour isoler la signature de ce composé volatile du bruit de fond de l’instrument et augmenter la précision des mesures. En filtrant les données sur l'ammoniac et en les cumulant pendant une année d’observation en continu (plus d’un million de mesures par jour, avec deux passages par jour en tout point du globe), ils ont obtenu des cartes de concentration et les ont comparées aux modèles atmosphériques.

Grâce à l’analyse des spectrogrammes fournis par l'instrument IASI de nombreux constituants minoritaires de l'atmosphère ont été identifiés comme

  • l'ozone,
  • le monoxyde de carbone,
  • le méthane,
  • le dioxyde de carbone

Voir aussi

Publié dans : 
Pour les cibles :